Paul Carpita cinéaste franc-tireur

Auteur·e·s : Carpita Paul, Tessaud Pascal

Éditeur : l'Échappée

2009 | 1 vol. (157 p.) | 15,00 €

Entretiens avec Pascal Tessaud.
Marseillais, fils d’une poissonnière et d’un docker, résistant, instituteur, communiste, Paul Carpita réalise en 1954 son premier long métrage Le Rendez-vous de quais. Il reconstitue la grève mythique des dockers phocéens contre la guerre d’Indochine. Le film frappe par son enracinement dans le réel. Tourné clandestinement avec des acteurs non professionnels et des décors naturels, caméra à l’épaule, il anticipe la Nouvelle vague et est considéré comme l’unique film néo-réaliste français, le chaînon manquant entre Toni de Jean Renoir et A bout de souffle de Jean-Luc Godard.
Lors d’une projection, la police saisit les bobines. Il subira la plus incroyable censure du cinéma français. Pendant 35 ans, Paul Carpita croit son film détruit, il continue son métier d’instituteur tout en tournant de somptueux court-métrages : La récréation, Marseille sans soleil, Graines au vent… Lorsqu’une copie du film ressurgit en 1989, le public découvre une oeuvre extraordinaire qui fera le tour du monde. Il réalise ensuite Les Sables mouvants et Marche et rêve !
Ces passionnants entretiens nous font découvrir l’incroyable parcours et le cheminement artistique de ce cinéaste engagé au regard singulier, défenseur d’un cinéma populaire en phase avec les tourments intimes et sociaux qui agitent notre société.
Préface de Ken Loach.
Textes de : Dominique Cabrera, Robert Guédiguian et Eric Guirado.

Après des études de Lettres et cinéma à la faculté de Nanterre, Pascal Tessaud, réalise plusieurs court-métrages de fiction ainsi que le documentaire Slam, ce qui nous brûle. Il produit aussi des documentaires sonores pour l’émission "Surpris par la Nuit" sur France culture dont "Paul Carpita, portrait d’un cinéaste franc-tireur".


Nous contacter / Réserver un(des) bouquin(s)

Formulaire de contact

Horaires

Du mardi au samedi
de 11h à 18h

Nous trouver

21 rue Maillé - Angers